thème : Genre incomplet
Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

samedi 15 juin 2019 à 14h

Lieu à préciser.

Marche des Visbilités LGBTI - Strasbourg - 2019

MARCHE DES VISIBILITÉS 2019

Alors que les populismes aux relents transphobes et homophobes (re)naissent un peu partout aux quatre coins du monde, nous célébrons cette année les 50 ans des émeutes de Stonewall, événement fondateur et symbolique du militantisme LGBTI.

Cette nuit du 28 juin 1969, dans le Stonewall Inn à New York, ce sont des personnes marginalisées qui se sont révoltées contre l'oppression : des personnes transgenres, des prostitué·e·s, des garçons efféminés, des lesbiennes afro-américaines...

Si les droits LGBTI ont largement progressé depuis grâce à ces personnes, celles-ci restent aujourd'hui encore les plus dénigrées et font régulièrement l'objet de propos violents notamment sur leur physique, aussi bien de la part d'autres personnes LGBTI que du reste de la société.

Des applis de rencontre font fréquemment polémique en ne modérant pas les profils ou messages discriminatoires («pas d'asiats», «t'as plus de 40 ans, papy, lâche-moi»...). Une lesbienne se fait encore quotidiennement traiter de «camionneuse» dès lors qu'elle est un peu ronde et a les cheveux courts. La «follophobie» a le vent en poupe, la norme actuelle étant aux barbus bodybuildés. Les personnes transgenres sont toujours autant moquées sur leur apparence...

Afin de rendre hommage à nos héro·ïne·s passé·e·s et de défendre les plus discriminé·e·s d'entre nous aujourd'hui, marchons ensemble le 15 juin pour réaffirmer que pas plus que notre orientation sexuelle, notre identité de genre ou notre sexe, notre physique ne doit être un motif d'exclusion. Quels que soient notre couleur de peau, notre morphologie, notre âge ou notre handicap : notre corps n'est pas un second placard !

Graphisme : Do you want moustache

RdV le samedi 15 juin 2019 pour la prochaine édition de la Marche des Visibilités LGBTI de Strasbourg 🏳🌈✊

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir