EnvoyeriCalPartager

mardi 17 mars 2020 à 8h

Procès contre le harcèlement sexuel au travail

Procès contre le harcèlement sexuel au travail
Rassemblement de soutien aux victimes

En soutien des victimes et pour dénoncer le harcèlement sexuel au travail trop souvent impuni, retrouvons-nous mardi 17 mars 2020 à 8 heures sur les marches du Tribunal de STRASBOURG.
Suite aux plaintes pénales déposées contre leur directeur par 3 salariées de la Maison des Associations de Strasbourg, le procès contre le harcèlement sexuel au travail se tiendra mardi 17 mars. Au-delà de l'enjeu énorme que ce procès représente pour les victimes, c'est un signal envoyé à toutes les victimes : les agresseurs ne sont pas tous et systématiquement couverts d'impunité. La peur doit changer de camp !

L'avocat de l'ex directeur de la Maison des Association a demandé un report lors de l'audience de novembre. Nous étions présentes nombreuses, mobilisées et révoltées devant le Tribunal et nous vous invitons à renouveler notre soutien.

C'est l'occasion de dénoncer ces agissements dont les femmes sont victimes. Ces procès sont rarissimes pour plusieurs raisons : peu de victimes portent plainte et surtout la grande majorité des plaintes sont classées sans suite. Ce procès n'est pas seulement l'affaire des victimes qui travaillaient pour la Maison des Associations, c'est aussi, plus largement, celui du harcèlement sexuel au travail.

Nous réunir le 17 mars est l'occasion de re-dire, encore et encore que NOUS NE VOULONS PLUS SUBIR DE VIOLENCES SEXISTES ! que ce soit au travail ou dans nos vies privées. Ce sera aussi l'occasion de dénoncer le système patriarcal qui favorise l'impunité des agresseurs en condamnant pour diffamation celles d'entre nous, qui de plus en plus nombreuses, qui brisent la loi du silence, en récompensant des agresseurs et des violeurs comme récemment aux Césars. Nous réunir le 17 mars c'est affirmé que nous sommes du côté des victimes. C'est affirmé que nous exigeons la fin de l'impunité des agresseurs et de ceux qui les protègent et soutiennent.

Une femme sur 5 subit du harcèlement sexuel au cours de sa vie professionnelle et toutes les femmes sont victimes de "remarques" ou de violences sexistes par leurs chefs, leurs collègues ou dans la rue.

à toutes celles et ceux qui dénoncent
le harcèlement sexuel et le contexte sexiste qui le rend possible

Soyons nombreuses et nombreux
le mardi 17 mars 2020 à 8h00
devant le Tribunal de Grande Instance de Strasbourg
- 1, Quai Finkmatt

pour faire entendre nos voix et soutenir les femmes victimes de violences sexistes et sexuelles au travail


Source : message reçu le 4 mars 10h