EnvoyeriCalPartager

samedi 15 février 2020 à 10h

Marche « Liberté pour Ôcalan, solution politique pour le Kurdistan »

Appel à la longue marche « Liberté pour Ôcalan, solution politique pour le Kurdistan »

Le 15 février 1999, le MIT (services secrets turcs), aidé par la CIA et le Mossad, enlevait à Nairobi (Kenya) Abdullah Ôcalan, le leader et cofondateur du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan).

A l'occasion de cette date anniversaire, plusieurs manifestations sont organisées à travers le monde. Parmi celles-ci, trois d'entre elles, l'une partant du Luxembourg, l'autre de Genève et la dernière de Francfort, vont converger vers Strasbourg, pour s'y retrouver le 15 février 2020 (à 10 h place de la gare) pour une grande manifestation suivie d'un meeting.

Ces manifestant·es vont marcher plusieurs jours et traverser de nombreuses villes et villages, afin de sensibiliser l'opinion internationale sur les conditions de la détention de A. Ôcalan. En effet, il est détenu en isolement total, sans aucun droit de visite, pas même celle de ses avocats, avec quatre autres prisonniers sur l'île prison d'Imrali. Ces conditions révèlent l'impasse dans laquelle se trouve la question kurde en Turquie et donc la nécessité d'une résolution politique de celle-ci.

Dans les villes étapes seront organisées des soirées (débats, musiques ou films...), permettant une meilleure connaissance des théories d' A.Ôcalan et du mouvement kurde (confédéralisme démocratique, jinéologie...) qui ont permis la révolution du Rojava.

La marche qui débutera devant la Cour de Justice de l'Union Européenne à Luxembourg ville, le 10 février, est essentiellement constituée de militant·e·s internationalistes, originaires d'une vingtaine de pays. Cette action, qui en est à sa sixième édition, après une halte à Guénange (10/02), Thionville (11/02), Metz (12/02), Nancy (13/02), sera à Strasbourg (les 14 et 15 février).