Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

mardi 3 décembre 2019 à 12h

Assemblée Générale contre la précarité généralisée

Après deux Assemblées Générales, les bases revendicatives d'un mouvement contre la précarité et le saccage de notre système de solidarité social ont été posées à l'Université.

Nous appelons à présent étudiant·e·s, professeurs et personnels à se réunir pour coordonner nos efforts et préparer le jeudi 05 décembre, début de la grève nationale.

- RENDEZ-VOUS mardi 03.12 à 12h : Amphi A4 institut Le Bel
Assemblée Générale unitaire de préparation au 05 décembre

- RENDEZ-VOUS jeudi 05.12 à 12h : Patio
Cortège étudiant en direction de place de la Bourse


Nous revendiquons :

- Baisse et gèle des loyers des cités Universitaire, de nouvelles chambre et la rénovation du parc existant.

- Puisque le coût de la vie augmente (près de 3% en 2017-2018), augmentation des bourses pour nous permettre de vivre au-dessus du seuil de pauvreté.

- Pour la titularisation des vacataires qui forment souvent la moitié des effectifs des universités (plus de 5100 à Strasbourg en 2017-2018) et la suppression de ce non-statut.

- Amélioration immédiate des conditions des personnels universitaires précaires : mensualisation des salaires, augmentation du taux horaire au moins à hauteur du SMIC, paiement des arriérés et des missions non rémunérées, etc.

- Annulation de l'augmentation des frais d'inscription pour les Étudiants étrangers hors UE.

- Amélioration de l'accueil et des conditions de vie des étudiants étrangers : leur permettre de comprendre les démarches administratives, faciliter leur intégration et inscription donnant automatiquement droit à un titre de séjour.

- Annulation de la baisse de moitié (de 60 millions à 30 millions) des fonds sociaux pour l'éducation de la maternelle au lycée et permettant aux familles les plus fragiles de se nourrir ou d'acheter leurs fournitures scolaires.

- Suppression du SNU (Service National Universel) visant à encadrer la jeunesse.

- Gratuité inconditionnelle de l'Université pour toutes et tous, notamment pour les étudiant.e.s hors UE : suppression des 90e du CVEC et des frais d'inscription.

- Gratuité des transports pour toutes et tous.

- Retrait de la réforme des retraites privatisant notre système de solidarité sociale et de l'assurance chômage qui ne fait que baisser le montant de nos allocations alors qu'une partie de notre salaire y est versé, en plus de stigmatiser les chômeurs.

- Augmentation du taux horaire du salaire minimum pour toutes et tous.