thème : Luttes
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

samedi 23 novembre 2019 à 13h

Stocamine ou la violence de l'état - coordination Gilets jaunes

Organisé par Coordination des Gilets Jaunes du Grand Est

On nous l'avait promis : le stockage des déchets issus de la production énergétique ou industrielle devait être une mesure provisoire en attendant que les connaissances scientifiques développent une technologie qui rende ces résidus inoffensifs ou réutilisables !

44 000 tonnes de déchets sont actuellement enfouis sous la plus grande nappe phréatique d'Europe en Alsace à Wittelsheim. L'effondrement des galeries a déjà commencé et il est certain que les fûts et les big bags seront écrasés et noyés dans l'eau qui aura envahi les galeries. A ce moment là, la saumure polluée remontera vers la nappe phréatique et l'empoisonnera irrémédiablement. D'ici maximum 4 ans commencera la fissuration des fûts et l'écoulement des produits dans une nappe qui s'étend de la Suisse aux Pays-Bas.

Les pouvoirs publics étaient au courant : la faisabilité technique de détoxification des produits de stocamine a été démontrée et on savait dès le départ que les galeries ne tiendraient pas plus de 30 ans. Pourtant, depuis le début, chaque réponse politique a consisté à favoriser l'aspect financier plutôt que le principe de précaution.

Le bon sens voudrait que l'on remonte ces déchets et qu'on les garde sous surveillance avant qu'ils ne se répandent. Faire autrement annonce une catastrophe, que ce soit du point de vue de la santé publique, de l'impact environnemental ou des relations avec nos pays voisins. Aucun expert sincère ne peut mesurer l'impact qu'aura la pollution sur la qualité de l'eau et sur la santé. C'est pour ça que l'enfouissement est la pire des solutions.

Que va faire le gouvernement ?

Malgré qu'un rapport parlementaire, soutenu par les élus locaux, démontre la nécessité absolue de déstocker les déchets de toute urgence, le Ministère de l'écologie a pris la décision de boucher définitivement la galerie en décembre ! Il va cacher le danger sous le tapis !

Il est de toute façon fort probable que ce seront d'autres élus qui seront au pouvoir quand le scandale éclatera et qu'il suffira de faire trainer l'appareil judiciaire pour ne jamais être tenu responsable! Les victimes d'empoisonnement, elles, seront innombrables puisque le produit alimente 7 millions de citoyens et qu'il est impossible de prévoir combien de temps le produit restera nocif.

Quel rapport avec les gilets jaunes ?

Le mouvement des gilets jaunes est né d'une exaspération des trahisons politiques.

Les mesures écologiques prises sont soit des solutions de façade destinées à la communication électorale, soit utilisées comme prétextes pour créer des taxes ou des restructurations qui, accompagnées d'une communication culpabilisante des citoyens qui n'en feraient pas assez, préserve l'idéologie dominante capitaliste, compétitive et ultralibérale qui est pourtant inconciliable avec les solutions écologiques existantes.

Laisser la question écologique aux mains du patronat est la pire solution qui soit : elle ne mène qu'au greenwashing. Si l'activité générale de l'entreprise reste problématique d'un point de vue environnemental, elle peut le dissimuler par un investissement en propagande verte pour dorer son image de marque.

Qui sont les entreprises à l'origine de ces déchets ? Ou sont les assurances sensées couvrir les frais de réparations ? Où est l'intérêt général si le principe du pollueur payeur n'est pas appliqué ? Dans quelle mesure peut-on préserver la vie et la santé si notre système judiciaire ne condamne les décisions écocidaires qu'une fois que la destruction a eu lieu ?

La violence de l'Etat !

Si le rôle de l'Etat est la protection des citoyens, nous avons ici la preuve que non seulement il ne joue pas son rôle, mais qu'en plus le sort de 7 millions d'européens lui est totalement indifférent. Depuis le départ, il ne cesse de choisir la solution la plus criminelle au nom de la rentabilité.

Les gilets jaunes et les organismes écologiques lancent un appel au secours citoyen ! Rassemblons-nous dans la lutte pour un monde meilleur.

Exigeons dans un premier temps des pouvoirs publics qu'ils mettent en place une action urgentissime de mise en sécurité des déchets.

Ensuite, œuvrons ensemble pour changer ce système qui, depuis trop longtemps, privilégie le profit au détriment de l'avenir ! Nous ne pouvons plus nous permettre de laisser les conflits d'intérêts gangrener nos institutions.

Stocamine n'est pas le seul terrain de bataille, de nombreux sites d'enfouissement existent ou sont en cours de création, comme à Bure. Nous voulons débattre et décider par nous-mêmes si nous voulons continuer de produire des déchets incontrôlables, développer des énergies climaticides, continuer une politique néo-colonialiste qui exploite les ressources des pays du tiers-mode et intensifie l'immigration…

A stocamine, ensemble, organisations écologiques, gilets jaunes et citoyens de tout bords, nous allons démontrer qu'il n'existe plus un seul sujet sur lequel nous ne souhaitons pas intervenir, que le temps de l'oligarchie approche de sa fin et que nous allons reprendre les rennes qu'on nous a confisqué trop longtemps ! Le pouvoir du peuple, par le peuple !!!

Nous comptons sur vous le 23 novembre à 13h à Wittelsheim ! Action pacifique prévue sur place ! Les détails de l'organisation seront publiés ultérieurement !